Produits bio

L’herpès génital : les causes, les symptômes et les traitements

Une infection sexuellement transmissible ou IST, l’herpès génital est assez courant sur le continent européen. Il s’agit d’une infection virale qui fait apparaître de petites vésicules douloureuses au niveau des organes génitaux. La transmission de ce virus est surtout dangereuse au début de la poussée car les virus sont contenus dans le liquide présent dans les vésicules. Un simple contact ou frottement avec ces vésicules non sèches permet la contamination du virus d’une personne à une autre. La plupart des personnes infectées ne se rendent pas compte de la présence du virus ou a tendance à confondre les symptômes avec une simple irritation ou vaginite. Comment alors reconnaître l’herpès génital, quels sont les causes et comment le traiter ?

Les causes de l’herpès génital

L’herpès génital peut provenir de deux types de virus herpétiques, notamment l’herpès simplex 1 ou HSV-1 ou l’herpès simplex 2 ou HSV-2. Dans la majorité des cas d’herpès génital, le HSV-1 est la principale cause, le HSV-2 se transmet après les relations buccogénitales. Autrement dit, un herpès labial issu de l’herpès simplex 2 peut contaminer l’organe génital après un contact buccogénital et engendrer un herpès génital. La contamination de ce virus se fait généralement lors des rapports sexuels non protégés, et les vésicules ne sont pas toujours forcément visibles mais les personnes infectées restent cependant contagieuses. Il suffit d’un simple contact avec les muqueuses infectées pour que le virus se propage et se transmette. Les femmes sont les plus touchées par l’herpès génital que les hommes.

Les symptômes

Dans certains cas, on ne peut observer aucun symptôme mais cela n’empêche pas la contamination. Dans le cas contraire, quelques jours ou une semaine après le contact avec le virus, des lésions peuvent apparaître et des petites grappes de tâches rouges se forment et les symptômes peuvent être répétitifs. Les vésicules ont tendance à se former autour des organes génitaux, de l’anus, des fesses ou des cuisses. D’autres signes peuvent également indiquer l’herpès génital, notamment des démangeaisons, une hypersensibilité aux organes génitaux, des douleurs au moment d’uriner, de la fièvre ou de fort maux de tête. Il est à noter que l’herpès génital favorise le risque de VIH surtout pour les personnes qui ont un système immunitaire faible. Pour les femmes enceintes, une césarienne s’avère obligatoire pour éviter que le virus se transmette au bébé car ce dernier est néfaste à la santé d’un nourrisson.

Les traitements du virus

Le virus herpétique ne peut être guéri par aucun traitement. Les traitements médicamenteux ne visent qu’à réduire l’accentuation et la durée des symptômes qui peuvent être gênants et les soulager. Mais ces traitements avec des antiviraux comme l’acyclovir ou le valacyclovir peuvent également empêcher les répétitions de l’infection, car l’infection herpétique peut virer à des aggravations menaçant la santé. Pour prévenir la propagation des virus et éviter de contaminer votre partenaire, il est essentiel de se laver les mains après chaque contact avec les lésions. Se protéger lors d’un rapport sexuel même pour ses buccogénitales est également de mise.

Commentez !

Les publications similaires de "Bien-être"

  1. 27 Nov. 2017Soulager une douleur musculaire avec la kinésithérapie21 hits
  2. 25 Nov. 2017Financements projets handicap : comment trouver des fonds ?21 hits
  3. 22 Nov. 2017Devenir une auxiliaire de vie sociale49 hits
  4. 26 Août 2017Faut-il interdire les OGM ?163 hits
  5. 26 Août 2017Avec un spa on pense enfin à son bien-être159 hits
  6. 29 Juil. 2017Comment bien choisir le magnésium ?212 hits